Passez la navigation primaire
Abstract front view of a Jaguar car

À PROPOS DE JAGUAR

skip.tertiary.navigation

UN LEADERSHIP INNOVANT - DÉFINIR LE FUTUR DE JAGUAR

Ralf Speth, Directeur général, JLR


L'innovation est une seconde nature pour Ralf Speth. Nommé Directeur général de Jaguar Land Rover en 2010, il a supervisé un redressement remarquable de l'entreprise, qui s'est traduit par l'augmentation des ventes, la création de plus de 8000 emplois et plusieurs lancements d'envergure, dont la nouvelle XJ ainsi que l'emblématique F-TYPE.

Amateur de belles voitures, il conduit une Jaguar XFR et est propriétaire d'une TYPE-E classique. Cette réussite repose en grande partie sur la volonté de Ralph Speth de mettre l'accent sur la conception dans chaque aspect de l'approche de l'entreprise - pas seulement dans les véhicules eux-mêmes, mais dans la façon dont la société dans son ensemble fonctionne.

« J'entends par là la façon dont nous concevons nos processus, la façon dont nous concevons la recherche et la fabrication, la façon dont nous concevons la formation, les plans de recrutement, les compétences personnelles, ainsi que la façon dont nous concevons nos relations avec les distributeurs et, en dernier ressort, avec nos clients. »  

Cet aspect est selon lui la clé du succès : créer de la valeur ajoutée et de l'innovation afin de générer des retombées économiques suffisantes pour investir à nouveau dans l'innovation. Un cercle vertueux parfait !

« Nous devenons plus internationaux, développons plus de produits et investissons dans de nombreuses technologies différentes dans des domaines très variés. »

Après avoir obtenu son diplôme en Ingénierie économique à l'Université Rosenheim en Allemagne, Ralph Speth a travaillé plusieurs années en tant que consultant avant de rejoindre BMW en 1980. Près de 20 ans plus tard, il rejoint le pôle Premier Automotive Group de Ford Motor Company en tant que directeur de la production, de la qualité et de la planification des produits. Le dernier poste qu'il a occupé chez BMW est celui de Vice-président de Land Rover à l'époque où la marque appartenait encore à BMW.

Il est ensuite devenu Directeur de la production, de la qualité et de la planification pour le Premier Automotive Group (PAG) de Ford lorsque BMW céda Land Rover à Ford en 2000. Plus récemment, il a dirigé les opérations mondiales au sein du spécialiste en gaz industriels et ingénierie, Linde Group, avant de rejoindre JLR.

Selon lui, « JLR se trouve à un moment charnière de son histoire.» « Loin d'être une industrie obsolète, les voitures représentent une technologie de pointe pour l'avenir. » Après avoir délocalisé le centre de recherche, qui compte 170 membres, à l'Université de Warwick, il entend bien consacrer plus de 100 millions de livres sterling à la recherche collaborative au cours des prochaines années. Il suit également de très près les possibilités d'application dérivées des technologies développées pour JLR, tels que la micro turbine à gaz réalisée par Bladon Jets pour la Jaguar C-X75.